Nouveau : Le menu Gibier imaginé par le chef Yoshitaka Yoshitaka Takayanagi 🦌 – Découvrir

étoile michelin

À propos du vin

« Félix, notre chef sommelier, voyage, goûte, il découvre la terre qui donne naissance aux grands vins, partage avec les vignerons …

Et ensuite c’est à la Scène Thélème qu’il distille conseils et recommandations, s’évertuant à accorder des vins vibrants en résonance avec la cuisine du chef Yoshi, transmettant une passion toujours neuve et mettant en lumière le travail de jeunes producteurs talentueux ou les flacons d’exception de vignerons reconnus ».

Pour toute demande, n’hésitez pas à contacter Félix : felix@lascenetheleme.fr

DOMAINES PARTENAIRES

Champagnes Horiot, Franck Bonville, Tellier, Domaine de l’écu, Nicolas Joly, Louis Benjamin Dagueneau, Les Vins de la Madone, Vincent Gaudry, Domaine Ostertag, Domaine Weinbach, Domaine Dirler-Cadé, Jean François Ganevat, Domaine des Ardoisières, Adrien Berlioz, Domaine Partagé, Domaine Bärtschi, Domaine Pattes Loup, Domaine Bouzereau, Domaine de la Vougeraie, Domaine des Comtes Lafon, Domaine Ramonet, Vincent Dureuil Janthial, Bruno Colin, Domaine de la Soufrandière, David Duband, Cyprien Arlaud, Pierre Jean Villa, le Clos des Papes, Clusel Roch, Roc d’Anglade, Alain Graillot, Domaine Santa Duc, Château Montrose, Château du Tertre, Château les Croisilles, Mas del Périé, Domaine Andiran, Elian da Ros, Pierre Vaïsse, Maxime Magnon, la Terrasse d’Elise, Domaine Giudicelli, Elisabetta Foradori, Giovanni Rosso, Peter Jacob Kuhn…

Et bien d’autres encore… à découvrir à la carte du restaurant. 

L’âme du vin

Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles :

« Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,
Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
Un chant plein de lumière et de fraternité !

(…)

Car j’éprouve une joie immense quand je tombe
Dans le gosier d’un homme usé par ses travaux,
Et sa chaude poitrine est une douce tombe
Où je me plais bien mieux que dans mes froids caveaux.

(…)

En toi je tomberai, végétale ambroisie,
Grain précieux jeté par l’éternel Semeur,
Pour que de notre amour naisse la poésie
Qui jaillira vers Dieu comme une rare fleur ! »

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, 1857